♦Prière

♦Méditations et réflexions sur:

Notre Dame et le Saint Rosaire

Mois d'Octobre - Mois spécialement dédié au Saint Rosaire

 

Pape  Benoît XVI sur le  Rosaire

 

 

 

 

Le Rosaire est une arme spirituelle dans la lutte contre tous les maux

 

Le sanctuaire de Pompéi rayonne d'espoir et d'amour à travers le monde. Le Rosaire est une «Arme» spirituelle dans la lutte contre le mal, contre toute violence, pour la paix dans les cœurs, dans les familles, dans la société et dans le monde. Benoît XVI l'a redit  lors de sa visite dans la ville de Campanie, pendant la célébration eucharistique sur la place du bienheureux Bartolo Longo, qui fut le promoteur infatigable du sanctuaire et de son œuvre dans les années 1800. Pompéi - a déclaré le Saint-Père - est un exemple de la façon dont la Foi inspire les apôtres de la charité et nous comprenons ici que l'amour de Dieu et l'amour du prochain sont inséparables. Ici les gens confrontés à des vies de sacrifice trouvent la force de persévérer dans le bien sans compromis. Ici, au pied de Notre-Dame, les familles redécouvrent ou renforcent  la joie de cet amour qui les maintient ensemble. Dans la salutation après l'Angélus, le Pape a rappelé la Journée Mondiale des Missions et la béatification en France des parents de Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus. La famille, a-t-il dit, a un rôle fondamental dans l'éducation et la formation de leurs enfants.

(Au sanctuaire de Pompéi 20/10/2008)

 

 

 

 

 

Le Rosaire est une école de contemplation silencieuse

 

Le Rosaire est une école de contemplation silencieuse et a un lien intime avec la Parole de Dieu. Benoît XVI a fait cette remarque à Pompéi en parlant aux fidèles après une intense récitation du Rosaire. La répétition  incessante de l'Ave Maria ne dérange pas le silence intérieur, en fait, elle l'exige et l'encourage. Le silence s'épanouit au milieu des mots et des phrases, comme un sixième sens qui transcende ces mots et qui parle aussi au cœur. C'est le lien entre le Rosaire et la Parole de Dieu: la prière est entrelacée avec des éléments de l'Écriture et, pour être une prière contemplative, elle doit émerger comme une réponse à la Parole, à l'image de la prière de Marie. Dans la soirée, Benoît XVI a conclu sa visite et est retourné au Vatican.

(A Pompéi 20/10/2008)

 

 

 

 

 

 

Quand nous le prions, Marie nous offre son cœur et son regard pour contempler la vie de son Fils, Jésus-Christ.

 

En venant ici à Lourdes en pèlerinage, nous voulons entrer, suivant les traces de Bernadette, dans cette extraordinaire proximité entre le ciel et la terre, qui ne manque jamais et ne cesse de grandir. Au cours des apparitions, il est remarquable que Bernadette dit son  chapelet sous le regard de Marie, qui s'unit à elle au moment de la doxologie. Ce fait confirme le caractère profondément théocentrique de la prière du Rosaire. Quand nous le prions, Marie nous offre son cœur et son regard pour contempler la vie de son Fils, Jésus-Christ. Mon vénéré prédécesseur, le pape Jean-Paul II, est venu ici à Lourdes à deux reprises. Dans sa vie et son ministère, nous savons combien sa prière reposait sur l'intercession de la Vierge Marie. Comme beaucoup de ses prédécesseurs dans la chaire de Pierre, il a aussi vivement encouragé la prière du Rosaire; l'une des manières particulières dont il l'a fait fut d'enrichir le Saint Rosaire de la méditation des Mystères de la Lumière. Ceux-ci sont maintenant représentés sur la façade de la basilique dans les nouvelles mosaïques inaugurées l'année dernière. Comme pour tous les événements de la vie du Christ «qu'elle a préservés et médités dans son cœur» (Lc 2, 19), Marie nous aide à comprendre toutes les étapes de son ministère public comme faisant partie intégrante de la révélation de la gloire de Dieu. Que Lourdes, terre de lumière, continue à être une école pour apprendre à prier le Rosaire, qui introduit les disciples de Jésus, sous le regard de sa Mère, dans un dialogue authentique et cordial avec son Maître!

(At Lourdes 13/09/2008)

 

 

 

 

 

 Le Rosaire est un moyen donné par la Vierge de contempler Jésus

 

Ce premier dimanche d'octobre nous offre deux raisons de prière et de réflexion: le Mémorial de Notre-Dame du Rosaire, qui se célèbre précisément aujourd'hui, et l'engagement missionnaire, auquel ce mois est spécialement dédié. L'image traditionnelle de Notre-Dame du Rosaire représente Marie qui, d'un bras soutient l'Enfant Jésus et de l'autre, offre le chapelet à Saint Dominique. Cette importante iconographie montre que le Rosaire est un moyen donné par la Vierge de contempler Jésus et, en méditant sur sa vie, de l'aimer et de le suivre de plus en plus fidèlement. C'est ce message que Notre-Dame nous a aussi légué dans ses diverses apparitions. Je pense en particulier à l'apparition à Fatima il y a 90 ans. Se présentant comme "Notre-Dame du Rosaire", elle recommandait avec insistance la récitation quotidienne du Rosaire aux trois petits enfants de berger, Lucia, Jacinta et Francisco, afin d'obtenir la fin de la guerre. Acceptons aussi la requête maternelle de la Vierge, en promettant de réciter le Rosaire avec foi pour la paix dans les familles, les nations et dans le monde entier.

(Au Vatican 07/10/2008)

 

 

 

 

 

Le Rosaire est une prière contemplative et centrée sur Christ

 

Aujourd'hui, le premier jour d'octobre, je voudrais réfléchir sur deux aspects qui caractérisent ce mois dans la Communauté ecclésiale: la prière du Rosaire et l'engagement aux Missions. Ce samedi 7 octobre, nous célébrerons la fête de Notre-Dame du Rosaire, et c'est comme si Notre-Dame nous invitait chaque année à redécouvrir la beauté de cette prière, si simple et si profonde. Notre bien-aimé Jean-Paul II était un grand Apôtre du Rosaire: nous nous souvenons de lui à genoux, son chapelet dans ses mains, immergé dans la contemplation du Christ comme il nous a invités à le faire dans sa Lettre Apostolique Rosarium Virginis Mariae. Le Rosaire est une prière contemplative et christocentrique, inséparable de la méditation sur les Saintes Écritures. C'est la prière du chrétien qui avance sur son pèlerinage de foi, en suivant Jésus et précédé de Marie. Chers frères et soeurs, je voudrais vous inviter durant ce mois à réciter le Rosaire dans la famille, dans la communauté et dans les paroisses, pour les intentions du Pape, pour la mission de l'Eglise et pour la paix mondiale.

(A Castel Gandolfo 01/10/2006)

 

 

 

 

 

 

 Abandonnez-vous entre les mains de Marie, en l'invoquant sans cesse avec le Rosaire.

 

Chers amis, comme nous l'avons entendu dans la catéchèse, la Croix du Christ nous fait comprendre le vrai sens de la souffrance et de la douleur. S'unir spirituellement à Jésus Crucifié et s’abandonner avec confiance entre les mains de Marie, en l'invoquant sans cesse avec le Rosaire. Le mois d'octobre, consacré au Saint Rosaire, tire à sa fin. Je vous invite à réciter avec dévotion cette prière si chère à la tradition du peuple chrétien. Nous prions pour les nombreux besoins de l'Église et du monde.

 

Au Vatican 26/10/200

 

 

 

Les Joyeux ou Douloureux ou  Glorieux ou Lumineux Mystères

 

 

 

 

 

Text © Mother Teresa Center of the Missionaries of Charity

 

 

 

Mother Teresa Center

3835 National Avenue

San Diego, CA 92113

USA

-------------------------------------------------

mtc@motherteresa.org

www.motherteresacenter.org

-------------------------------------------------

♦Italiano  ♦English  ♦Español  ♦Français  ♦Português  ♦Deutsch ♦中文

 

Accueil    ●Au sujet de    ●Prière   ●Nouvelles   ●Publications    ●Bibliothèque    ●Multimédia    ●Les archives    ●Contacte