Les Missionnaires de la Charité

 La famille fondée par Mère Teresa

  Bénévoles pour les Missionnaires de la Charité à Kolkata (Calcutta)

 

  

   Expériences :

 

L'expérience a été merveilleuse, pleine de sens et inoubliable

 

Travailler à Kalighat a été une expérience qui change la vie

 

"J'ai soif" définit mon expérience au service des plus pauvres d'entre les pauvres

 

Être volontaire pour les Missionnaires de la Charité à Calcutta  a été plus qu'une'  expérience enrichissante

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Travailler à Kalighat a été une expérience qui change la vie

 

par Marissa Turner, bénévole

 

Une des sœurs m'a dit que les bénévoles en général pleurent deux fois - le premier jour de travail et le dernier. Pour moi, cette déclaration était vraie. Les premières larmes étaient des larmes de choc et d'incrédulité, la peur, la tristesse et l'impuissance. Les dernières étaient celles d'action de grâces, de beauté, d'amitié, de séparation, et d'amour. Travailler à Kalighat a été une expérience qui change la vie, et je ressens comme une bénédiction d'avoir passé trois mois à travailler là-bas.

 

J'ai fait la relève du matin à Kalighat, ce qui signifie que beaucoup de tâches ménagères devaient être faites. Lessive, cuisine, bains, repas et distribution de médicaments - toutes ces choses sont faites tous les jours. Dans chacune de ces choses, il y a un sentiment de paix, de simplicité et de grâce. En quelque sorte, peu importe combien ou combien peu de travail est fait: il est fait tout entier. Les autres bénévoles et les sœurs rayonnent d'amour dans tout ce qu'ils font, et je prie toujours que je peux faire la même chose. Peut-être les moments les plus forts de la journée se produisent lors des rencontres avec les patients. Qu'il s'agisse d'un sourire, d'un massage, ou tout simplement s'asseoir dans la présence de l'autre, un lien spécial est formé - qui transcende la langue et la culture. Un autre honneur, sans doute le plus grand dans mon esprit, est d'être assise avec les femmes lors de leur passage de cette vie. Essayer de donner tout le confort possible et être là pour qu'ils ne meurent pas seuls: Je ne peux pas imaginer un plus grand honneur !

 

Bien des bénédictions abondent à Kalighat, il y a aussi de nombreux défis. Témoin de la douleur et de la solitude qu'éprouvent tant de femmes jour après jour n'est pas facile. Mon cœur se brisait chaque fois qu'un patient se mettait à pleurer ou criait et que son corps se tordait de douleur. Ces choses ne sont pas faciles à gérer à chaque fois qu'elles se produisent, mais peut-être que c'est ainsi mesurer que ces expériences, aussi, font partie de cette vie. Un autre défi est de ne pas pouvoir faire toutes les choses que vous voulez être en mesure de faire pour arrêter la souffrance. Si seulement j'avais d'autres médicaments ou plus de technologie ou une meilleure connaissance de cette maladie ou si je connaissais la langue ou comment arrêter les injustices qui sont faites à ces femmes, mais nous avons tous une proximité impérissable: nous sommes humains. Donc nous faisons de notre mieux pour aider la personne humaine à l'intérieur de chacun de nous!

 

Kalighat, en particulier les femmes de là-bas, a changé à jamais ma vie! J'ai appris que la vie est extrêmement fragile et ne doit pas être vécue comme acquise, j'ai été humiliée maintes et maintes fois, j'ai vu de grands actes d'amour, même au milieu de la douleur et de la souffrance extrême, j'ai découvert que la pauvreté est un problème complexe, et j'ai vécu la vie dans l'instant. Je sais que j’ai acquis plus de Calcutta et de Kalighat que je n'ai jamais été en mesure de donner. Les deux occuperont toujours une place spéciale dans mon cœur.

 

 

 

"J'ai soif" définit mon expérience au service des plus pauvres d'entre les pauvres

par Sam Ballou, bénévole

 

«J'ai soif» : ces deux mots dits par notre Seigneur Jésus sur la croix définit mon expérience au service des plus pauvres d'entre les pauvres aux côtés des Missionnaires de la Charité. C'est cette soif infinie que nous cherchons à étancher dans chaque petit geste d'amour que nous donnons aux pauvres. Je suis reconnaissant à Dieu pour ce temps qui a été pour moi une bénédiction ici à Kolkata. Dans chaque moment difficile, la grâce de Dieu est toujours là pour aider à surmonter l'épreuve, peu importe dans quelle situation nous nous trouvons. L'amour de Dieu et sa Miséricorde sont bien vivants ici et à l'œuvre. Dans le sourire des Sœurs, Frères et Pères, l'amour de Jésus rayonne à travers le monde.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

♦Sœurs Actives  ♦Sœurs Contemplatives

♦Frères Actifs ♦Frères contemplatifs

♦Pères

 ♦Mouvement Corpus Christi pour les prêtre

♦Le mouvement Coopérateur, Malades et Souffrant

♦Bénévoles de Mère Teresa

♦Laïcs Missionnaires de la Charité

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Text © Mother Teresa Center of the Missionaries of Charity

 

Mother Teresa Center

524 West Calle Primera,

Suite #1005N

San Ysidro CA 92173

USA

-------------------------------------------------

mtc@motherteresa.org

www.motherteresacenter.org

-------------------------------------------------

♦Italiano  English  ♦Español  Français  ♦Português  ♦Deutsch

 

  

Accueil    ●Au sujet de    ●Prière   ●Nouvelles   ●Publications    ●Bibliothèque    ●Multimédia    ●Les archives    ●Contacte