Les Missionnaires de la Charité

 

 La famille fondée par Mère Teresa

 

  Bénévoles pour les Missionnaires de la Charité à Kolkata (Calcutta)

 

 

♦Bénévoles à Kolkata:

   ◊Conseils pour faire du bénévolat

   ◊Si vous arrivez à Kolkata(Conseils pratiques)

   ◊Logements

   ◊Informations de contact

♦Conseils pour faire du bénévolat au Pérou

  ◊Photos: Kolkata, Pérou

♦ Contact Informations bénévolat chez les Missionnaires de la Charité ailleurs

♦Expérience d'un bénévole

♦Partagez votre expérience

♦Partagez votre Photos

 

 

 

 

Bénévoles pour les Missionnaires de la Charité à Kolkata (Calcutta)

par Verity Worthington bénévole

 

Beaucoup de gens m'ont demandé ce qui m'attire à Kolkata, et il est difficile de répondre. Pour ma Confirmation - retour vers le dernier millénaire, - j'ai reçu un livre de Mère Teresa avec des citations pour chaque jour [«La joie dans l’Amour »]. Je me souviens avoir lu la description d’une jeune fille de Paris visitant Kolkata. Mère Teresa remarqua que ses yeux ne souriaient pas et l'envoya travailler à Kalighat, où elle trouva Jésus.

 

Peut-être savais-je que mes yeux ne souriaient pas non plus, car dès la fin de mes études, j'ai décidé d'aller à Kolkata faire du bénévolat. Avec le recul du temps, je pense que j'étais certainement très jeune et innocente. Je me souviens de mon voyage depuis l'aéroport, me demandant si ces gens dormaient vraiment dans les rues, qui possédaient les chiens et les vaches, etc! C'était comme atterrir sur une autre planète – à des kilomètres de mon école de filles dans l'Angleterre rurale. Cependant, j'ai vite été séduite par la communauté des bénévoles, par la chaleur et la gentillesse des gens et des sœurs. Pour la première fois de ma vie je me suis sentie acceptée comme j'étais, et non pas pour ce que je pouvais faire. J'ai commencé à travailler dans un dispensaire, et ai été avec un groupe de bénévoles faire des travaux de peinture dans le jardin à Shishu Bhavan. C'est probablement un cliché, mais dès le début il était évident que tout ce que nous donnons nous est rendu ''au centuple''.

 

Depuis cette première visite, il y a près de 10 ans, je suis retourné plusieurs fois à Calcutta, et me suis portée volontaire ailleurs avec les Missionnaires de la Charité. Comme de nombreux autres bénévoles, j'ai plaisir à partager la vie de prière des sœurs ainsi que l'apostolat. Nous commencions notre journée à 5h du matin avec la prière du matin, et la finissions avec l'Adoration. Dans une ville aussi chaotique et bruyante que Kolkata, la chapelle devient un élément essentiel de la journée de bénévolat. La Tombe de Mère Teresa est aussi un endroit très particulier pour prier et trouver des moments de solitude. La communauté de bénévoles, sous la houlette de Soeur>>>>>>>>, est remarquablement soudée.

 

Cela vous rappelle que nous sommes en 2009 et que des hommes meurent sans rien ni personne, oubliés du monde ; rejetés ; indésirables ; mal-aimés. Une dame qui se distingue dans ma mémoire - elle avait des yeux tristes, nos vies ont été si différentes, des langues et des cultures différentes et des coutumes, et pourtant comme je l'ai nourrie, nous avons été en quelque sorte unies "ensemble" dans notre humanité. Ce qui compte, c'est cette expérience partagée, et vous vous rendez compte que en touchant les fêlures de l'autre, nous rencontrons Jésus.

 

Parfois, il est facile de devenir insensible à la pauvreté dans Kolkata - après tout, tout est relatif. Cependant, le bénévolat est une expérience qui pousse à l'humilité. Kalighat est surtout un endroit très particulier. C'est un endroit tranquille, un endroit où se rencontrent les larmes des mourants et de ceux qui sont en recherche, un lieu où l'Est rencontre l'Ouest, où les frontières se brisent. Je me suis sentie humble devant la dame qui m'a remercié de l'avoir aidée à manger, humble devant cette dame recroquevillée dans un coin de son lit, sanglotant, qui m'a laissé s'asseoir avec elle ... humble devant la femme souffrant de brûlures torturantes et qui vivait une agonie quotidienne, mais qui leva ses mains en signe de reconnaissance envers le médecin.

 

Chaque bénévole est une goutte dans l'océan de l'humanité, et il est certainement vrai que l'océan serait moindre sans ces gouttes. Il est si facile de regarder la situation dans son ensemble, de voir les milliers de personnes qui souffrent, et nous oublions que nous pouvons faire de petites choses avec beaucoup d'amour - que la seule personne que nous servons à un moment donné, c'est Jésus. Ce fut certainement manifeste lorsque le jour de Noël, nous avons servi la nourriture à des milliers de personnes qui, en file, patientaient à la porte de Shishu Bhavan. Voici un passage d'un courriel que j'ai envoyé à la maison : « Il fait un froid glacial dans l'air en ce moment,  - je vais travailler à pied parmi des corps enveloppés dans du papier, allongés sur le trottoir - je me rends compte à quel point cette première nativité nous est proche. Lorsque nous nous penchons sur les mourants à Kalighat - lorsque nous donnons des couvertures comme ce matin ... c'est Noël ... pas les lumières féeriques et les guirlandes. Je crois voir la Sainte Famille sur chaque trottoir dans cette ville, pauvre, dans le besoin et vulnérable, des familles entières qui survivent dans ce froid, sur un bout de trottoir sale - un jour après l'autre, une année après l'autre. Ils ne sont pas occupés à préparer la dinde ou à emballer les cadeaux de dernière minute. Ils n'ont pas envoyé de cartes de Noël cette année, ou décoré un sapin. Ces bébés ne savent rien de Saint Nicolas, ils n'ont pas un bas à accrocher au bout de leur lit - et pourtant ils ont quelque chose que les autres - avec tous leurs biens - n'ont pas. Peut-être est-ce banal, mais Mère Teresa avait raison, ici les gens partagent ... ils se blottissent sous la même couverture, ils partagent le peu de nourriture qu'ils ont avec leurs voisins. Il n'y a pas de place à l'Auberge pour eux non plus ... Ils vivent dans le froid, rejetés par le monde - et ils le font avec humilité. J'ai revu ce matin alors que nous avons distribué des couvertures et du riz, les files d'attente à travers le monde dans les centres commerciaux à cette époque de l'année. Les gens ont attendu si longtemps pour ces éléments essentiels, qu'ils ont reçu avec gratitude. C'est une leçon pour nous tous. »

 

J'ai rencontré tellement de gens merveilleux pendant mon temps de bénévolat, et je considère les Missionnaires de la Charité comme une extension de ma famille. Les gens pensent qu'il est courageux, d'aller à Calcutta comme bénévole - mais ceux qui le font découvrent que cela est loin d'être difficile et qu'ils sont embrassés et accueillis par un tel amour. Je tiens à dire que ma motivation pour le volontariat était altruiste, mais j'avais besoin d'eux bien plus qu'ils n'avaient besoin de moi. L'ironie c'est qu'il est facile d'aimer à Calcutta, où la pauvreté matérielle est si grande.

 

 

Si vous arrivez par avion à Calcutta, prenez un taxi prépayé depuis l'aéroport - le bureau est situé sur la droite avant la sortie. Cela ne coûtera pas plus de 200 roupies, mais les chauffeurs essaieront de demander plus, alors soyez attentifs!

 

- De nombreux bénévoles trouvent un logement sur Sudder Street, où il y a des hébergements de type dortoirs.

Cela se trouve à 20 minutes de la Maison-Mère. Un logement proche peut être trouvé à Monica House sur AJC Bose Road, en face de Shishu Bhavan, et à Bely Guest House - juste à côté de la Maison-Mère, au-dessus du café Internet WEB. Il n'est pas nécessaire de réserver des chambres à l'avance. Un lit en dortoir coûte environ 100-150 roupies la nuit.

 

Il est conseillé d'avoir vos vaccins à jour [typhoïde, hépatite A et B, tétanos] et d'apporter avec vous vos prescriptions de médicaments. Personnellement, je n'ai pas pris d'antipaludéens, mais ceux-ci sont disponibles à Kolkata [comme la plupart des médicaments] beaucoup moins cher qu’en occident.

 

Nul besoin d'écrire aux sœurs ou d'appeler avant votre arrivée. Cependant, il vous faudra vous faire enregistrer comme bénévole avant de pouvoir commencer à travailler dans les centres. Pour ce faire, apportez votre passeport à Shishu Bhavan, situé au 78,  AJC Bose Rd, à 15 heures précises, les lundis, mercredis et vendredis. Sinon la Sœur responsable des bénévoles passe au petit déjeuner à la Maison-Mère, [54a AJC Bose Road], après la messe tous les matins.

 

La messe est à 6h du matin tous les jours à la Maison-Mère, suivie d'un petit-déjeuner de bananes, de pain et de thé. Vous n'avez pas à assister à la messe pour prendre le petit déjeuner, mais vous êtes les bienvenus. A 7h30 nous disons une prière, et nous nous dispersons pour le travail. Les bénévoles sont également les bienvenus à l'Adoration, qui est à 6h30 tous les soirs sauf le jeudi et le dimanche, à 6h.

Soyez conscient que bon nombre des mendiants qui travaillent à proximité de la Maison-Mère sont des professionnels. Il est difficile au premier abord de comprendre les nombreux niveaux de pauvreté dans Kolkata, mais il n'est pas recommandé de donner de l'argent aux gens dans la rue..

Il y a beaucoup d'endroits pour manger autour de Sudder Street, le Café Blue Sky est un lieu de prédilection pour les volontaires. Sur AJC Bose Road, New Delhi-Dabar sert du riz pas cher et du dahl à midi, et un fantastique Khati roll [une spécialité de Kolkata] dans la soirée. Circular Hotel de l'autre côté de l'AJC Bose Road, propose une variété de plats, mais soyez prêts à attendre ! Sinon, si vous avez une possibilité de cuisine, il y a de nombreux bazars qui vendent des fruits et légumes frais, et il y a une chaîne de supermarchés appelé MORE, situé à New Market, et sur Elliot Rd.

 

Pour les gourmands, Flury sur Park St propose des gâteaux merveilleux et un ''Afternoon Tea''. Kolkata a aussi un KFC dans Middleton Row, et une pizzeria appelé Fire and Ice sur Camac St.

Soyez attentif à vous-même, le bénévolat peut être un travail difficile. Si vous avez besoin d'une pause, vous pouvez également rejoindre le Forum sur Elgin Rd où il y a un cinéma INOX avec des films occidentaux et indiens.

Il faut se méfier de l'eau, assurez-vous que vous buvez de l'eau en bouteille, et vérifier l’état du bouchon.

 

Soyez prêt à laver vos vêtements dans un seau! Une chose que j'ai apprise au fil des années est de laver mes vêtements tous les jours, sinon c'est un travail très dur! Vous pouvez acheter un détergent [marques comme Ariel] à des étals de rue. Faites-les tremper d'abord, puis frottez!

 

Vous pouvez recevoir du courrier à la Maison-Mère ; il est gardé dans une boîte dans la salle du  petit-déjeuner. Les lettres doivent être adressées c/o Sœur responsable des bénévoles, Missionnaires de la Charité, Motherhouse, 54a AJC Bose Road, Kolkata 700016, West Bengal India.

 

Prenez une grande inspiration, votre journal de bord, et soyez prêt pour une expérience qui change la vie!

 

Si vous travaillez à Kalighat, Prem Dan ou Daya Dan, vous devrez  prendre un bus pour aller travailler. Il est conseillé de garder un stock de petites pièces  car les conducteurs n'aiment pas rendre la monnaie. Il en coûte 4 roupies de la Maison-Mère à Kalighat.

 

Jeudi est le jour de repos pour les bénévoles. Il n'y a pas de petit déjeuner le jeudi, mais il y a souvent des activités organisées telles que des visites à Titagargh, la léproserie dirigé par les frères MC.

 

 

 

Conseils pour les bénévoles à Kolkata

 

Beaucoup ont trouvé que le bénévolat est une expérience qui marque toute une vie. Les bénévoles sont les bienvenus pour aider les sœurs dans leur service auprès des plus pauvres d'entre les pauvres pendant une semaine, un mois, ou plus. Les qualifications nécessaires au bénévolat sont.

“Des cœurs pour l'amour et des mains pour servir! ”

(Mère Teresa)

 

Vous n'êtes pas obligé d'appeler ou écrire aux sœurs longtemps à l'avance pour aller à Calcutta comme bénévole. Il suffit de «se présenter» pour l'orientation et l'inscription:

à 15h

Nirmala Shishu Bhavan (Maison de l'Enfance),

78, A.J.C. Bose Road, Kolkata - 700016

les lundis, mercredis et vendredis.

 

Vous êtes priés d’apporter votre passeport-car vous êtes tenu de le montrer à la coordonnatrice des bénévoles au moment de l'orientation.

Remarque: Les coordinateurs des bénévoles ne sont pas disponibles le dimanche et le jeudi.

Le jeudi est un jour de prière pour les Sœurs.

Il n'y a pas non plus d'orientation et d'inscription les jours suivants:

Le lundi de Pâques,

22 août,

6 septembre,

26 décembre.

Les bénévoles partagent les œuvres d'amour dans les foyers pour les mourants, pour les enfants, et pour les enfants handicapés physiques et mentaux.

 

Les détails seront donnés à l'orientation.

 

Pour ceux qui souhaitent se joindre aux sœurs pour la messe et l’heure sainte à la Maison-Mère (54, AJC Bose Road, Kolkata - 700 016) ou pour visiter le Musée, le calendrier est le suivant:

Messe à 6h suivie d'un petit déjeuner

Heure Sainte à 18h30, le jeudi et le dimanche à 18h

Messe et bénédiction (avec Relique de Mère Teresa) sur la tombe de Mère Teresa le vendredi à 16h30

Visite du Musée et chambre de Mère Teresa: 8h - 12h et 15h - 17h3

 

Heures de visite pour nos maisons: 9h - 12h et 15h - 17h30

 

 

 

 

Les bénévoles doivent prendre des dispositions pour leur propre logement. Certains des endroits les plus proches et les moins chers sont::

 

Hotel Circular, 177, A.J.C. Bose Road

Monica House, Eglise Saint-James, AJC Bose Road

YMCA, 25, Chowringhee Road,

Hotel Maria, Center Point, Modern Lodge , l'Armée du Salut Hostel, Sudder Street

Baptist Mission, près de l'église baptiste de l'AJC Bose Rd

 

 

 

 

Contact

 

Beaucoup de gens ont trouvé que le bénévolat était l'expérience de toute une vie. Les bénévoles sont les bienvenus pour aider les sœurs dans leur service aux plus pauvres d'entre les pauvres pendant une semaine, un mois ou plus.

Pour ceux qui souhaitent faire du bénévolat à Calcutta, vous êtes priés d’écrire directement à la Sœur, qui est actuellement en charge des bénévoles de notre maison mère:

Missionaries of Charity

Sister in-charge of volunteers

54/A A.J.C. BOSE ROAD

CALCUTTA 700016

INDIA

Ou par téléphone: + 91-33-2249-7115 or 91-33-2217-2277

NO E-MAIL AVAILABLE .

 

 

 

Pour ceux qui souhaitent faire du bénévolat ailleurs. Vous êtes priés de contacter directement la maison régionale du pays où vous prévoyez d'aller (E-MAILS NON ACCEPTES).Voir la liste des maisons régionales des Missionnaires de la Charité dans les pays concernés de chaque continent: Europe, Afrique, Asie, Océaie, Amérique

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

♦Sœurs Actives  ♦Sœurs Contemplatives

♦Frères Actifs ♦Frères contemplatifs

♦Pères

 ♦Mouvement Corpus Christi pour les prêtre

♦Le mouvement Coopérateur, Malades et Souffrant

♦Bénévoles de Mère Teresa

♦Laïcs Missionnaires de la Charité

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Text © Mother Teresa Center of the Missionaries of Charity

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Text © Mother Teresa Center of the Missionaries of Charity

 

Mother Teresa Center

524 West Calle Primera,

Suite #1005N

San Ysidro CA 92173

USA

-------------------------------------------------

mtc@motherteresa.org

www.motherteresacenter.org

-------------------------------------------------

♦Italiano  English  ♦Español  Français  ♦Português  ♦Deutsch

 

Bénévoles pour les Missionnaires de la Charité à Kolkata (Calcutta)

J'ai rencontré tellement de gens merveilleux pendant mon temps de bénévolat, et je considère les Missionnaires de la Charité comme une extension de ma famille. Les gens pensent qu'il est courageux, d'aller à Calcutta comme bénévole - mais ceux qui le font découvrent que cela est loin d'être difficile et qu'ils sont embrassés et accueillis par un tel amour. Je tiens à dire que ma motivation pour le volontariat était altruiste, mais j'avais besoin d'eux bien plus qu'ils n'avaient besoin de moi. L'ironie c'est qu'il est facile d'aimer à Calcutta, où la pauvreté matérielle est si grande.

Il est conseillé d'avoir vos vaccins à jour [typhoïde, hépatite A et B, tétanos] et d'apporter avec vous vos prescriptions de médicaments. Personnellement, je n'ai pas pris d'antipaludéens, mais ceux-ci sont disponibles à Kolkata [comme la plupart des médicaments] beaucoup moins cher qu’en occident.

Accueil    ●Au sujet de    ●Prière   ●Nouvelles   ●Publications    ●Bibliothèque    ●Multimédia    ●Les archives    ●Contacte